Ville de Bou-Ismail

Rechercher

Bou-Ismail


Aller au contenu

Menu principal:


Bienvenue à BOU-ISMAIL ex CASTIGLIONE - La Perle du Littorale Algérois


B
ou-Ismaïl, est située sur le littoral à 45 Km à l’Ouest d'Alger et à 25 km à l’Est du chef-lieu de wilaya Tipasa. La commune de Bou-Ismail est limitée à l’Est par la commune de Fouka, au sud par les communes de Koléa et Chaiba et enfin à l’Ouest par les communes de Khemisti et de BouHaroun : petites villes portuaires. Durant la période coloniale, Bou-Ismail portait le nom de « Castiglione ».




Chef-lieu de Daira (sous-préfecture), Bou-Ismail est la plus importante agglomération de cette Wilaya touristique; ville qui avant 1962 comptait intra muros, pas plus de 6000 habitants (Population 7530 habitants en 1958 d'après le dernier recensement réalisé par l'autorité coloniale), en a aujourd'hui, dix fois plus.


Vues Aériennes de la Ville de Bou-Ismail

Bou-Ismail se présente comme une ville pittoresque aux richesses agricoles, touristiques et manufacturières multiples. Suspendue au penchant Nord du plateau qui surplombe la vallée de la Mitidja et le mont Chréa du massif de l’Atlas Tellien, la ville s’étend sur un énorme rocher de travertin aux contours abrupts qui se prolonge jusqu’au rivage de la Méditerranée. Les hauteurs de la ville domine à pic la mer, à l'Est une vue globale sur la baie de Douaouda-Zeralda et à l'Ouest une superbe vue sur le mont du Chénoua et sur la baie de Tipaza. Les rues de la partie coloniale de la ville sont plantés de Platanes et de bigaradiers.


Vue Générale de la ville BOU-ISMAIL

Bou-ismail est séparée en deux secteurs, le nord et le sud de la route nationale. Elle est connue par son magnifique Boulevard Front Mer récemment rénové, son nouveau port de plaisance et l'accueil chaleureux de sa population.


Boulevard Front de Mer - Marina

Sa prestigieuse Ecole Nationale Supérieure Maritime ENSM (ex ISM Institut Supérieur Maritime) a accueilli plusieurs générations d’étudiants de la marine national marchande Algérienne et d’autres pays amis fut la premiere du genre en Afrique. Son aquarium abrite des laboratoires de recherche en aquaculture.


Ecole Nationale Supérieure Maritime de BOU-ISMAIL

Bou-Ismail abrite aussi quatre centres de recherches:

  • Centre National de Recherche et de Développement de la Pêche et l’Aquaculture (CNRDPA). Le Centre est chargé de contribuer à l’élaboration et la réalisation des programmes nationaux de recherche scientifique et le développement technologique dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture


  • Centre de Soudage et de Contrôle (CSC) qui dépend du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) est spécialisé dans le soudage et contrôle non-destructifs . Une équipe de jeunes ingénieurs chercheurs fabriquent actuellement le premier prototype de drone algérien.


  • Unité de Développement des Equipements Solaires UDES, affiliée au CDER, dépend du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS). La vocation de l’UDES, c’est la recherche et le développement des équipements de l’énergie solaire


  • Centre Pilote Conchylicole (élevage des bivalves : huîtres et moules), dépend du ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques.


Les centres de recherche implantés à BOU-ISMAIL

Bou-Ismail s’illustre sur le plan santé au niveau national grâce à sa clinique medico-chirurgical infantile (CMCI) ou des interventions à cœur ouvert sont pratiquées avec succès. Quinze pathologies sont prises en charge au niveau de cette clinique. La seule en Algérie et en Afrique qui traite la maladie de Ross.


Clinique Medico-Chirurgical Infantile (CMCI)

L'air vivifiant de la mer, l'amabilité et l'hospitalité de sa population bien Méditerranéenne font de Bou-Ismail une ville de plus en plus recherchée et convoitée principalement par les Algérois et les blidéens en quête de nouvelles habitations.


L'hippocampe est le symbole de BOU-ISMAIL, visible à l’entrée et à la sortie de la ville.






Unique œuvre du grand artiste peintre MADRIGALI Olynthe qui a vécu brièvement à Boufarik. Cette unique toile réalisée à Bou-Ismail (1920-1950) représente le bords de mer et le mont Chenoua vue de Bou-Ismail. Le musée de Nice (France) conservait cette oeuvre. Le musée des Beaux-Arts d'Alger conserve deux autres oeuvres de MADRIGALI: Amandiers en fleurs aux deux moulins et Port de Bouharoun.


Visiteurs

Depuis le 19-12-2014, vous êtes le visiteur No:..:




Nos Liens

Afficher le Plan Général du Site de la Ville de Bou-Ismail

Casti Blog

Casti Forum



Livre d'Or




Envoyer vos appréciations ou opinions

Contacter Nous


Cliquez ici >>>>

Coin du Citoyen


Exprimez vous sur la situation actuelle de Bou-Ismail

Faire Part

Recommander ce Site



Cliquez ici.....

Football National

Photos de Classes



Consultez les Photos de Classes

Cliquez ici ...

Pétitions

Pétition sur la pollution du littoral de Bou-Ismail



Signer la petition

Signaler Erreur

Olympique du Littoral



Anciennes photos d’équipes

Du nouveau!!!!!!!
Photo de l™Olympique du Littoral - Saison 1959 “ Accession en division d™honneur.

Feedback




Vos conseils et opinions sur ce site sont appréciés

Notre Partenaire


Hippocampe Fitness Club


Etat Civil des Francais de Castiglione



Recherche d'actes

Par cette interface, vous pouvez dès maintenant identifier les actes de Naissance, Décès et Mariage

Cliquer ici...

Téléchargements

Formulaires Administratives Visa Grande Bretagne Musique Algérienne Logiciels Clips Vidéo

Cliquez ici....

Photos Albums



1-Anciennes Photos de la ville


2-Nouvelles Photos de la ville

3-Olympique du Littoral

4-Inter-Quartiers

5-Monnaies Anciennes

6- Photo Album d'Alger

Cliquez sur votre choix....

Dar Yasmina


Centre des femmes victimes de violences conjugales et familiales de Bou-Ismail


Cliquez ici..........

Sondage APC -Mairie

Exprimez vous sur la gestion de la ville de Bou-Ismail



Cliquez ici .....

Sondage Ecoles/CEM

Exprimez vous sur la situation actuelle des ecoles et CEM de Bou-Ismail

Cliquez sur
Ecole ou CEM

Sondage Poste

Exprimez vous sur le service postal de Bou-Ismail

Cliquez ici .....

Météo

Album Photos d'Alger


Cliquez ici...

Plan Dynamique d'Alger


Le plan dynamique d'Alger qui regroupe les communes principales de la ville, permet de rechercher et de visualiser sur écran n'importe quelle rue ou édifice spécifique de façon quasi simultanée.

Cliquez ici...

Journaux 54-62


Consultez la presse durant la guerre de liberation


Cliquez ici .....

Carte d'Algérie

Carte d'Algérie et Plans des Villes



Carte d'Algérie

Cliquez sur votre choix....

Code Postal & Indicatif régional

Codes postaux des wilayas d’Algérie

Bou-Ismail 42 415

Transports & Réservations




Air Algérie

Tassili Airlines
British Airways
Air France
Aigle Azur
Qatar Airways
Emirates Airways
Turkish Airways
Tunis Air
Royal Air Maroc
Alitalia
TAP Portugal
Lufthansa
Vueling
Germanwings

************
Transport Maritime

Algerie Ferries
SNCM
Ferries Online
CNAN

Port d’Alger
************

Transport ferroviaire



Rail - SNTF

************
Aéroport d’Alger



*************
Cliquez sur votre choix....

Universités

Cliquez ici pour consulter les adresses des universités

Jours fériés


Cliquez ici .....

Petites Annonces


Offres d'Emploi

Cours et Leçons
Autos & Motocycles
Terrains
Appartements
Villas & Maisons
Fond Commerce
Avis Divers



Cliquez sur la rubrique pour consulter ou mettre en ligne votre annonce.

Couleurs d'Algérie



Cliquez ici......

Ambassades

Ambassades étrangères en Algérie

Cliquez ici pour consulter les adresses des Ambassades

Wikipedia


Wikipedia - Algérie

Wikipedia - Bou-Ismail

Edifice de la mairie de Bou-Ismail

Mairie de BOU-ISMAIL CASTIGLIONE 1895-1962

Evolution de 1884 - 2010

Ancienne Mairie  Post- Independance 1962-2010

Historique de la Mairie - de Castiglione à Bou-Ismail - (1895-2014)

Nouvelle Mairie de Bou-Ismail

Manifestation du 11 Décembre 1961 à BOU-ISMAIL

Photo inédite

11 Décembre 1961: Levée pour la première fois de l'emblème national dans le quartier du communal "Est -Judex" dans le secteur de "Ain El Berda"

Les citoyens et citoyennes de Bou-Ismail ont répondu vaillamment à l’appel du Front de Libération Nationale pour sortir ce 11 Décembre 1961 dans les rues du secteur musulman pour revendiquer le droit à la Liberté et à l’Indépendance de l’Algérie.



Cliquez pour agrandir cette photo

Sur la photo: Yahia Tafraouit (dcd), Benssouna Benhanachi (dcd), Ahmed Bouzaghti (dcd), Tayeb Bendraoua, Mohamed Dellaoui "Rouget" (dcd), Abdekader Bassour, Djillali Belhadj (dcd), Ali Bayaya (dcd), Bouamoud
Jeunes: Rachid Tafraouit, Djelloul Mechentel, Cherif Chenay, Djillali Anader et beaucoup d'autres à se faire connaitre

Vue Generale de Bou-Ismail
Bou-Ismail by night

Cliquez sur l'une de ces photos pour consulter les photos recentes de la VILLE de BOU-ISMAIL

Cliquez pour consulter l'album des photos recentes de BOU-ISMAIL

BOU-ISMAIL sur YouTube: Sélection du Mois

Les Informations Locales


-------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour consulter toutes les info de Bou-Ismail


Le moudjahid et cinéaste Mohamed Slim Riad a tiré sa révérence




Le cinéma algérien a perdu l'un de ses génies, le moudjahid et réalisateur Mohamed Slim Riad qui vient de tirer sa révérence lundi dernier à l'âge de 83 ans, après avoir été pendant de nombreuses années un metteur en scène prolifique, tournant plusieurs films qui sont restés gravés dans l'imaginaire algérien.
Nous pensons aux films " La Voie " (1968), " Vent du sud " (1975), " Autopsie d'un complot " (1978), Hassan Taxi (1982), et bien d'autres.
Mohamed Slim Riad a été inhumé hier mercredi à Narbonne (France) où il est décédé lundi dernier.
Né en 1933 à Bou-Ismail (Tipaza), le défunt a entamé sa carrière en tant que photographe. Ses débuts dans le cinéma remontent aux années 1960, période au cours de laquelle il avait réalisé une dizaine de courts métrages avant de se consacrer, dans les années 1970, aux longs métrages.
Slim Riad ne suit aucune formation cinématographique reconnue, mais apprend son métier " sur le tas ", en travaillant à la télévision française. Après sa sortie de prison en raison de son appartenance au FLN, il retourne en Algérie, rejoint la RTA, puis entre au CNCA où il demeure jusqu'à ce que ce dernier soit remplacé par l'ONCIC. Il dirigera également le Centre algérien de l'industrie et du cinéma (Caic).
Il réalise des courts métrages, et réalise également un téléfilm pour la RTA, L'Inspecteur Tahar (1969). Longs métrages : La Voie / Al-tariq (1968), Sana'oud / Sana'od (1972), Vent du sud / Rih al-janub (1975), Autopsie d'un complot / Tachrih mouâmara (1978), Morte la longue nuit (documentaire, avec Ghaouti Bendeddouche, 1979), Hassan Taxi / Hassan taxi (1982).
Militant dans les rangs du Front de Libération nationale (FLN) pendant la guerre de libération nationale, précisément au sein de la Fédération de France du FLN, il a été emprisonné pendant plusieurs années en France.
Après l'indépendance, Mohamed Slim Riad avait notamment dirigé le Centre algérien de l'industrie et du cinéma (Caic)


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Soir d'Algérie du 11 Janvier 2016:
Actualités : IL SERA IMPLANTÉ À BOU-ISMAÏL
Un centre d’excellence dédié aux TIC et à la téléphonie pour bientôt


L’Algérie vient de se doter d’un instrument unique dédié au développement des nouvelles technologies du numérique, à travers la réalisation à Bou-Ismaïl d’un Centre national d’excellence dédié aux technologies de l’information, de la communication et de la téléphonie.
La récente visite à Bou Ismaïl de M. Mohammed Mebarki, ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, et du directeur général d’Algérie Télécom sont autant d’indices qui caractérisent l’importance et l’enjeu d’un tel établissement pour le futur de l’Algérie.
C’est d’ailleurs à ce titre que M. Mebarki a tenu à préciser, dans son allocution d’ouverture à destination des cadres d’Algérie Télécom et des cadres du staff de la wilaya de Tipasa, que «l’amélioration de l’acte de formation et la qualification de la ressource humaine, selon les évolutions technologiques du monde, demeurent aujourd’hui parmi les mesures les plus appropriées pour faire face aux mutations économiques de l’heure», a tenu à rappeler le ministre, qui ajoute qu’il a été adopté «une nouvelle démarche basée essentiellement sur une plus grande ouverture de nos établissements de formation sur leur environnement socio-économique».
Dans cette perspective,
M. Mebarki a indiqué que «le développement du partenariat avec les entreprises économiques, à l’effet de déterminer de manière collégiale les spécialités à ouvrir et les contenus de formation, ainsi que l’impact à donner à ces spécialités en vue d’une adéquation de la formation aux besoins du développement».
Définissant l’objectif des centres d’excellence, le ministre précisera «qu’ils s’inscrivent comme une réponse aux changements et aux mutations technologiques dans le monde...».
Ainsi, le centre d’excellence de Bou-Ismaïl permettra, selon l’orateur, de «propulser les technologies de l’information, de la communication et des métiers de la téléphonie notamment par la formation et la mise à disposition du marché de l’emploi de compétences spécialisées».
M. Azouaou Mehmel, le P-dg d’Algérie Télécom, prenant la parole à son tour, mettra l’accent dans ce contexte sur la formation d’une ressource humaine qualifiée, qui constitue un apport majeur à la formation supérieure acquise dans nos établissements supérieurs. Il dira à ce propos : «Il faut que l’élément humain joue un rôle pratique majeur dans les TIC, et dans tous les domaines de l’économie. On a mobilisé nos cinq constructeurs partenaires à l’instar de Cisco, Huawei, Microsoft et d’autres partenaires afin de former nos potentialités dans ces nouvelles technologies, au sein de ce centre d’excellence de Bou-Ismaïl», il ajoute plus loin que «les programmes de formation ont été identifiés et finalisés ainsi que les secteurs auxquels seront dédiés ces qualifications et ces spécialités, à travers les micro-entreprises que l’Ansej a réussi à mettre en place et à homologuer».
Houari Larbi

-------------------------------------------------------------------------------------------


À l'ouest d'Alger, des plages transformées en poubelles à ciel ouvert
10:26 mardi 28 juillet 2015 | Par Ghania Berki et Wiam Boulanouar | Actualité
Plages polluees à Bou Ismail by TSA-Tout sur l'Algérie



(© GHANIA BERKI ET WIAM BOULANOUAR - TSA)

Des déchets ménagers, des eaux usées, des déversements de produits chimiques… À Bousmail, une commune entre l'Ouest d'Alger et Tipaza, la plage n'est pas synonyme de vacances et de détente.
La Paillote est une plage connue de Bousmail qui s'étend sur plusieurs kilomètres. Depuis quelques années, elle ressemble à une poubelle à ciel ouvert. Des déchets sur la rive, au bord de la mer, et même dans l'eau au large.
Une situation qui dure depuis 10 ans
" Il n'y a même plus de poissons, même plus de sardines, cette plage est une déchetterie ", dénonce un pêcheur, assis sur sa moto en train de contempler les dégâts. Selon lui, la situation dure depuis une dizaine d'années, " quand les éboueurs viennent, ils prennent la moitié et jettent le reste dans l'eau. Je les ai vus faire ", dénonce-t-il.


(© Ghania Berki et Wiam Boulanouar - TSA)

Parmi les déchets, des bouteilles de vin et des canettes de bière. Elles sont jetées par centaines sur la plage, devenue l'endroit préféré des jeunes de la région quand ils veulent se changer les idées sans se préoccuper de l'environnement. En plus des déchets, un mélange d'odeur nauséabond se dégage de cette plage, l'air marin n'existe même plus.


(© Ghania Berki et Wiam Boulanouar - TSA)

Tonic pointé du doigt
" Cela fait 4 ans que je viens, et ça se dégrade chaque année. J'ai même peur de laisser mes enfants nager ", explique Mohamed Lamine, un habitant de Laghouat qui séjourne actuellement chez des amis. Mais cela n'empêche pas certains enfants et même des adultes de nager pour " se rafraîchir ", même s'ils affichent leur inquiétude concernant cette couleur blanche dans l'eau qui est synonyme de forte pollution.


(© Ghania Berki et Wiam Boulanouar - TSA)

En fait, ces produits chimiques seraient des liquides industriels provenant de la zone industrielle de Bousmail. Selon les habitants de la commune, c'est notamment l'entreprise Tonic qui déverse directement ses déchets dans une partie de cette plage interdite à la baignade.

Une plage nommée " Les égouts "
Un peu plus loin, Abdelkader, pêcheur et employé à la mairie, fréquente " Les égouts " depuis près de 55 ans. Cette petite plage a été baptisée par les Français du temps de la colonisation, car des déchets étaient déversés au large de la mer. " Rien n'a changé depuis l'indépendance. Sauf qu'aujourd'hui, même le bord de mer est infecté ", raconte-t-il. Il met en cause les autorités de la wilaya et de l'APC qui " ne font rien ". Selon lui, il faudrait " Rdjel, des vrais hommes qui s'occupent de cette commune qui va à la dérive ". Il affirme lui aussi que Tonic, et un Faïencier de la région, sont les causes principales de la détérioration des plages.

(© Ghania Berki et Wiam Boulanouar - TSA) (© Ghania Berki et Wiam Boulanouar - TSA)

" Personne ne veut arranger les choses "

Avec les temps, les habitants semblent résignés. Hamid est sur la plage pour un barbecue avec des amis. Pour déjeuner proprement, il a " nettoyé " l'endroit où il cuisine. Il explique que " personne ne veut tendre la main à l'autre pour arranger les choses ". Et d'ajouter : " Tout est dans l'éducation, des gens bien élevés ne jetteraient jamais des ordures dehors ".
Plus loin, un autre habitant confirme : " Même si nous nettoyons, il y aura toujours des personnes qui continueront de salir ".
---------------------------------------------------------------------------------------------

BOU ISMAÏL
Le front de mer dans tous ses états
Le Soir d'Algerie 26/05/2015

La ville de Bou Ismaïl, située à 45 kilomètres à l’ouest d’Alger, est une ville côtière, qui fait office de daïra regroupant près de 80 000 habitants installés dans une superficie de 25 kilomètres carrés, pour les quatre communes qui la composent, à l’instar de Khemisti, Aïn Tagouraït, Bou Haroun et le chef-lieu de la daïra de Bou ismaïl, qui dispose de près de 50 000 habitants.
La ville de Bou Ismaïl, jadis traversée par une voie ferrée, constituait la fierté de ses anciens habitants, à majorité coloniale, notamment avec ses avenues plantées de platanes et de bigaradiers, mais aussi par son boulevard Front de mer, juché sur une petite falaise, attenante à une plage familiale et qui fut, jadis, réservée aux seules familles coloniales. Cette ville comptait alors près de 8 000 habitants en 1958 selon le recensement de l’époque. Ainsi, ce boulevard Front de mer fut un véritable havre de paix, avec une large promenade piétonne qui, quoique remise en état, se trouve malheureusement aujourd’hui agressée par des déchets jetés le long de la plage qui y est attenante.
Bou Ismaïl reçoit des centaines de touristes étrangers dont certains viennent la visiter par nostalgie, à l’instar des pieds-noirs italiens, espagnols et français. Selon plusieurs riverains, outrés par cette agression de l’environnement «balancer ses ordures à côté ou sur la plage semble être devenu une seconde nature, geste provoquant la dégradation de notre littoral».
Plus grave est la déclaration d’un autre riverain qui affirme que «des monticules d’ordures sont visibles au bord ou dans la mer auxquels s’ajoutent les exutoires de canalisations d’égouts qui souillent l’eau de mer par des déchets plastiques et autres détritus charriés par le déversement des eaux et déchets ménagers. Des odeurs pestilentielles se dégagent alors de ces déchets», clame cet habitant.
Certains habitants de Bou Ismaïl dénoncent «l’incivisme de la population et un manque d’intérêt de la part de l’administration en charge des services publics de collecte et de ramassage des déchets».
D’autres riverains proposent des démarches et des solutions à ce problème : «Chaque citoyen devra participer à la propreté de la ville en accomplissant chaque jour le geste d’éliminer les déchets se trouvant dans son environnement et déposer les ordures dans les poubelles.»
Un autre interlocuteur estime que «l’implication des autorités locales est vitale ; c’est-à-dire mettre en place un système de collecte et de ramassage quotidien qui permettra d’impulser le tourisme local et national en donnant un nouvel éclat à la côte et notre plage pourra retrouver son lustre d’antan», estime cet habitant.

Houari Larbi
---------------------------------------------------------------------------------------------

Désignation d'un élu pour expédier les affaires courantes de la commune de Bou Ismail
Par Agence | 23/02/2015 |

Un élu a été désigné pour gérer les affaires courantes de la commune de Bou Ismail (Tipasa), en application de la législation en vigueur, après la suspension du président de l'Assemblée populaire communale (P/APC) suite à sa condamnation à cinq ans de prison pour " faux et usage de faux de documents officiels ", a-t-on appris, lundi auprès des services de la wilaya.
La direction de la Règlementation et des affaires générales (DRAG) a décidé la " suspension " du P/APC, Smail Remla, jusqu'à la prononciation du jugement final dans l'affaire, dans laquelle il a été condamné, par la cour de Blida, a indiqué à l'APS, le chef du cabinet du wali, Mahfoudh Bouzertit.
Il a ajouté qu'un élu a été " désigné aux fin de gérer les affaires courantes de la commune, sans pour autant prendre la qualité de maire ".
Ce dernier va s'occuper de la gestion de la commune, " en attendant la prononciation du verdict jugement final, après l'étude du pourvoi en cassation ", a expliqué le responsable.
Selon ce responsable, ces mesures ont été prises afin de " débloquer la situation au sein de l'APC de Bou Ismail ", suite à la condamnation de son président, et au mouvement de solidarité qui s'en est suivi de la part des fonctionnaires de cette commune, qui ont observé un arrêt de travail, avant de reprendre leurs activités, hier dimanche.
Le P/APC de Bou Ismail (FLN), Smail Remla, actuellement en détention, avait fait l'objet d'une plainte, en janvier 2013, de membres de l'Assemblée l'accusant d'avoir " falsifié une délibération portant désignation de vice-présidents et de suppléants, sans les avoir consultés ", une délibération qui n'a pas été approuvée, en son temps, par les services de l'Administration. (Aps)

---------------------------------------------------------------------------------------------
Reprise de l'activité à l'APC de Bou Ismail après un arrêt de travail de trois jours
Par Agence | 22/02/2015 | 20:10
Les fonctionnaires de l'Assemblée populaire communale (APC) de Bou Ismail ont repris dimanche le travail après un arrêt de trois jours en solidarité avec le P/APC, condamné à cinq ans de prison pour " faux et usage de faux documents officiels ", a-t-on appris des services de la wilaya de Tipasa.
" Les fonctionnaires ont été convaincus de reprendre le travail et de laisser la justice suivre son cours, jugeant que l'intérêt du citoyen et de la commune est au dessus de toute considération ", a indiqué la même source, signalant la reprise du travail par une " grande partie des employés depuis jeudi après-midi ".
La direction de la Règlementation et des affaires générales (DRAG) a entamé dimanche des procédures pour débloquer la situation au sein de l'APC, optant pour une " formule légale " désignant un élu pour gérer les affaires de la collectivité, dans l'attente de la prononciation du jugement final dans l'affaire du maire, après examen du pourvoi en cassation qu'il a introduit, a précisé la même source.
Le P/APC de Bou Ismail (FLN), Smail Remla, actuellement en détention, avait fait l'objet d'une plainte de membres de l'Assemblée l'accusant d'avoir " falsifié une délibération portant désignation de vice-présidents et de suppléants, sans les avoir consultés ", une délibération qui n'a pas été approuvée, en son temps, par les services de l'Administration.(Aps)

---------------------------------------------------------------------------------------------

Nécrologie - Annonces du Mois





Année 2015
Mr DJERRAH Halim est décédé le 20 Novembre 2015. La dépouille a été levée du domicile familial et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mr ZAHAR est décédé au mois Avril 2015. La dépouille a été levée du domicile familial, situé au Lotissement "LaPaillote" et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mr MOKHTARI Ali (Ancien joueur de l'OL, ex Député de l'APN) est décédé au mois Avril 2015. La dépouille a été levée du domicile familial, situé Avenue de la Plage et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mme (née) MOSTEFI Toma est décédée au mois d'Avril 2015. La dépouille a été levée du domicile familial, situé au communal Est et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mr YAHYAOUI est décédé au mois de Mars 2015. La dépouille a été levée du domicile familial, situé au Lotissement "Polyclinique" et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mme veuve MEDIANI est décédée début du mois de février 2015. La dépouille a été levée du domicile familial, situé au communal Est (cité basse) et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mr MOULOUDI Brahim est décédé le Mardi 27 Janvier 2015. La dépouille a été levée du domicile familial, le Mercredi 28 janvier 2015, situé au Lotissement "Polyclinique" rue des Jardins et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mme veuve CHERFI Baya est décédée le Mardi 30 décembre 2014 à l'age de 82 ans. La dépouille a été levée du domicile familial, le Mercredi 31 décembre 2014, situé au Nouveau Lotissement "Eucalyptus" et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail.

Mme veuve ALLIK née GHAZALI Fatma Zohra mère de Allik Mourad, Yacoub, Madani et Shamia, est décédée le Lundi 13 Octobre 2014 à l'age de 96 ans. La dépouille a été levée du domicile familial situé au communal Est et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail .

Mme veuve DJOUDI, vient de nous quitter ce Vendredi 10 Octobre 2014. La dépouille a été levée du domicile familial situé Rue Mohamed Haddjout (Quartier Rubichon) et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail .

Mr Abdellah OURIACHI, célèbre comédien et metteur en scène du théâtre national algérien vient de nous quitter ce dimanche 1er Juin 2014 suite à une longue et douloureuse maladie . La dépouille a été levée du domicile familial et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail .

Suite à une longue et douloureuse maladie, au debut du mois de Mai 2014 est décédé Mr Ali DARZIRAR. La dépouille a été levée du domicile familial et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail .

Suite à une longue et douloureuse maladie, au debut du mois d'Avril 2014 est décédé Mr Youcef BENCHARIF. La dépouille a été levée du domicile familial situé Avenue de la plage et enterrée au cimetière de la ville de Bou-Ismail .

Durant le mois de Mars 2014 est décédé Mr Ali CHERANTI. La dépouille a été levée du domicile familial situé Rue Hadjout Med (Communal Est) et enterrée au cimetière de sa ville natale Bou-Ismail .

Durant le mois de Fevrier 2014 est décédé Mr Abdelkader DIDANI. La dépouille a été levée du domicile familial et enterrée au cimetière de sa ville natale Bou-Ismail .

Suite à une longue et douloureuse maladie, le Jeudi 30 Janvier 2014 à 04h30 est décédée la regrettée Mlle MOSTEFI Razika. La dépouille a été levée du domicile familial situé à Bou-Ismail et enterrée le même jour au cimetière de sa ville natale Bou-Ismail après la prière du d'Hor.



Vue Aerien de Bou-Ismail

Horaires de prière à Bou-Ismail & Indicateur de Qibla




Cliquez ici ...........

Pour localiser la qibla à travers le monde.

Cliquez ici….

BOU-ISMAIL - CASTIGLIONE d'avant et d'après 1962


******
Bou-Ismail (Castiglione) d'avant ***********************Bou-Ismail d'aujourd'hui



Géographiquement, Bou-Ismaïl se situe à 36.64°N et 2.68°E.


Bou-Ismail en 1958 ------- Vue du haut du plateau

Bou Ismaïl est traversée par la RN11 qui longe la côté d'Alger à Oran ainsi que par l'autoroute Alger-Cherchell qui suit la même direction. Enfin la RN69A permet de rejoindre la Mitidja via Chaiba.


Entre 1903 et 1935, la ville était reliée par train à Alger.

Sondages sur la situation actuelle de Bou-Ismail


Participez ici au grand sondage sur la situation actuelle de Bou-Ismail .



Nous informons nos visiteurs et participants à ce sondage que votre vote par sujet n’est enregistré et compté qu’une seule fois à partir d’une connection Internet unique (spécifique à votre Internet IP identification). Ainsi les votes répétés, même dans le temps, ne sont pas validés une fois votre participation a déjà été enregistrée ; donc il est inutile de renouveler votre suffrage car le system est infaillible.

 

Cependant, nous vous rassurons que ce sondage est géré et domicilié chez un provider de service indépendant, neutre et détaché. L’équipe de www.bouismail.org ne peut en aucun cas influencer ou manipuler les résultats de ce sondage qui est quasiment impartial, équitable et fondé.

Participez aussi au sondage sur la situation des écoles, des CEM et du service postal de Bou-Ismail Cliquez sur les suivants:

Gestion de la Ville ------ écoles -------- CEM --------- Service Postal

Vue Generale
Affichage plein écranPrécédentPlaySuivant

Le mont Chenoua vue de Bou-Ismail




Web Radio Dzaïr, c’est une diffusion 24h/24.

Monument aux Martyres de la Révolution

Photos aériennes prise par satellite.

Affichage plein écranPrécédentPlaySuivant

Anciennes photos inédites de 1880 - 1962

Affichage plein écranPrécédentPlaySuivant

DIAPORAMA DE BOU-ISMAIL

L’équipe de www.bouismail.org s’excuse considérablement si l’un de nos glorieux martyrs « chouhadas » ne figure pas sur la liste qui n’est pas entière. Nous avons approché la Kasma des Anciens Moudjahidines de Bou-Ismail de nous faire parvenir la liste officielle authentifiée de nos martyrs tombés au champ d’honneur; inopportunément aucune suite n’a été donnée à notre demande.
Cependant, nous lançons un appel à nos concitoyens Bou-Ismailois, particulièrement aux veuves, enfants et parents de nos glorieux martyrs
'http://www.bouismail.org/Chouhadas.html'

Cliquez ici pour les prévisions Météo de la région de Bou-Ismail


Afin de publier ce site en langue nationale (Arabe) et en plusieurs langues étrangères, nous lançons un appel pressant aux traducteurs volontaires de nous aider à accomplir cette tache. Si vous êtes intéressés, contactez nous par e-mail à cette adresse ounzain@hotmail.com

 

Contacter nous ici





Accueil | Editorial | Ville | Histoire | Education | Santé | Culture | Sport | Actualité - Info | Bou-Ismail sur YouTube | Nous Contacter | Petites Annonces | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu